2000€ pour être en scène ensemble à La Louvière ;-)

2000€ pour être en scène ensemble à La Louvière ;-)

BRAVO aux élèves de 3e et 4e années de la section Services aux personnes!

Ils remportent 2000 € pour réaliser leur projet de pièce de théâtre « En scène et ensemble ».

Ils ont proposé cette activité au Red Touch Challenge, organisé par la Croix-Rouge de Belgique et font partie des 10 lauréats.

Bientôt, ces comédien.ne.s en herbe pourront jouer devant les résidents du Home du CPAS de La Louvière et apporter ainsi rêve et imaginaire dans le quotidien de leurs aînés. On a hâte de voir cela et on les félicite d’avance, eux et leurs enseignants, pour le travail accompli.

Merci à toutes les personnes qui ont voté et ont ainsi rendu possible cette aventure entre les générations.

 

Le Fonds Victor récompense l’école secondaire de l’IMP René Thône de La Louvière

Le Fonds Victor récompense l’école secondaire de l’IMP René Thône de La Louvière

Découvrir le plaisir de la lecture grâce à une comédienne professionnelle… Une très belle aventure qui commence pour l’une des classes de l’école secondaire d’enseignement spécialisé de l’IMP René Thône de la Louvière.

En 2021/2022, Mme Circo avait déjà pu bénéficier avec ses élèves d’une séance de lecture à voix haute dans le cadre du « Prix Victor Jeunesse ».

Et cette année, l’école secondaire de l’IMP René Thône de La Louvière a le plaisir d’être lauréate du Fonds Victor qui plongera cette fois les élèves dans une initiation à la lecture à voix haute, pendant 16 périodes de cours.

Grâce à la subvention octroyée, une comédienne professionnelle, Mme Joseph, revient dans les classes louviéroises.

« Cela va leur donner confiance en eux et leur permettra de travailler leur élocution » explique Pierre Vanderslycken, chargé de projets pour l’IMP « Ils pourront aussi travailler la prise de parole en public, devant la classe. Et grâce à ce projet, nous espérons leur faire découvrir la « lecture plaisir » ». 

Photo d'un livre et de l'imaginaire

Peu habitués à tenir un livre entre les mains, certains élèves ont eux-mêmes fait part de leur envie de participer :

« Le projet du Fonds Victor répond à un besoin culturel » poursuit-il « Le livre n’est pas très présent dans leur vie quotidienne ; certains expriment clairement qu’ils n’apprécient pas trop les livres mais que justement, grâce à cette initiation, ils pourraient peut-être apprendre à les aimer ».

Au programme des 16 périodes de cours : lecture à voix haute mais aussi, exercices pour apprendre à poser sa voix, pour s’ancrer correctement dans le sol et parler haut et fort, travail sur l’intonation…

Et ce n’est pas tout, car Mme Joseph proposera à nouveau la lecture à voix haute d’un roman dans une autre classe de 1ere secondaire, dans le cadre du Prix « Victor Jeunesse ».

L’idée du « quart-d’heure lecture » est également à l’ordre du jour pour la classe de Mme Circo:

« Même si ce n’est pas à tous les cours, un temps de lecture libre sera proposé aux élèves » explique Pierre « Et même si ce n’est qu’une une fois par semaine, l’important c’est de lire ». 

Découvrez les pôles territoriaux provinciaux du Hainaut

Découvrez les pôles territoriaux provinciaux du Hainaut

Issus du Pacte pour un Enseignement d’Excellence – vaste plan d’amélioration de l’enseignement entamé en 2015 –  les pôles territoriaux s’intègrent au paysage scolaire wallon et bruxellois. Leur vocation : contribuer à augmenter progressivement l’inclusion des élèves à besoins spécifiques dans l’enseignement ordinaire.

Au départ de la DGAS, la Province de Hainaut organise trois structures de ce type, dans la région de Charleroi métropole, de Mons-Borinage et du Centre. Ils rassemblent des équipes d’experts en leur matière, mobiles mais basés dans 3 écoles-sièges d’enseignement spécialisé provincial : l’IESSP René Thône de Marchienne-au-Pont et les écoles secondaires de l’IMP René Thône de La Louvière et du CPESM à Ghlin.

Engagées dans les protocoles d’aménagement raisonnables, les écoles d’enseignement ordinaire peuvent être démunies par des challenges que le personnel n’a pas forcément l’habitude de relever. « Devant un élève en difficultés d’apprentissage, on ne connaît pas toujours les meilleurs moyens de l’aider quand on n’a jamais été dans le cas auparavant » explique Malika Kadri, faisant partie du projet des pôles à la DGAS : « Les professionnels des pôles viennent justement de l’enseignement spécialisé, et ces équipes pluridisciplinaires (logopèdes, ergothérapeutes, enseignants, psychologues,…) vont partager leur expérience, leurs ressources, leurs stratégies qui peuvent aider les collègues de l’ordinaire à mener à bien leur projet inclusif : grandir dans le même environnement que les autres élèves. »

Concrètement, cela se traduit par des réunions, des conseils, des échanges de bonnes pratiques aux équipes pédagogiques,… Ce qui soutiendra la mise en place des aménagements raisonnables pour les élèves à besoins spécifiques, dans les écoles ordinaires coopérantes. Cette aide sera également bénéfique pour les autres élèves de la classe. Mais ce n’est pas tout : « Les pôles territoriaux ont également une mission d’accompagnement des élèves en intégration permanente totale, c’est-à-dire, les élèves, issus d’écoles d’enseignement spécialisé. Ils font partie intégrante de l’école inclusive, ce qui permet d’avoir un regard plus positif sur le handicap ».  Cette mission d’être aux côtés des élèves fait d’ailleurs l’objet d’une attention particulière entre les départements de la DGAS : « Nos services d’accompagnement des jeunes en âge scolaire – SAJAS – et les pôles territoriaux auront sans aucun doute des liens à tisser entre eux, afin de dresser des ponts entre le monde scolaire et le reste de l’environnement des enfants et ados » explique France Pépin, Inspectrice générale de l’Action sociale.

« Des rencontres entre ces départements ont lieu depuis mai 2022, afin de veiller à rendre un service le plus complet possible aux élèves à besoins spécifiques et aux familles ». Les pôles territoriaux seront opérationnels dès la rentrée de septembre 2022/2023.

Pour en savoir plus sur leurs missions et leurs fonction : https://actionsociale.hainaut.be/poles-territoriaux-provinciaux-dans-le-hainaut/

 

Le SRJ et la Green side parmi les 10 derniers candidats de Générations solidaires 2022 !

Le SRJ et la Green side parmi les 10 derniers candidats de Générations solidaires 2022 !

Parmi les 83 projets candidats au Prix des générations solidaires, l’équipe Green Side a été retenue dans les 10 derniers candidats!
Engagés dans beaucoup d’actions écologiques pour La Louviere, ils représentent la génération citoyenne de demain.
La remise des prix a lieu ce jeudi 28 juin en soirée… Seront-ils lauréats?
Tous nos voeux de succès aux jeunes et aux équipes éducatives du service! CROISONS les doigts 🤞🍀📣
Et découvrez leurs actions dans cette vidéo réalisée par Générations solidaires

 

https://www.generations-solidaires.be/laureats-2022/

Découvrez l’école secondaire de l’IMP La Louvière en images!

Découvrez l’école secondaire de l’IMP La Louvière en images!

L’institut médico-pédagogique provincial de La Louvière organise :

  • une école primaire,
  • une école secondaire,
  • un service résidentiel pour jeunes,
  • un service d’accompagnement pour jeunes en âge scolaire.

L’école secondaire, qui propose un enseignement spécialisé de type 1, 2 et 3, vient de publier une vidéo de présentation de ses activités.

Cliquez ici pour découvrir l’école en images

Autorisez les cookies TIERS pour pouvoir découvrir nos vidéos. 

Votez pour le « Green side » (côté vert) du SRJ de la Louvière

Votez pour le « Green side » (côté vert) du SRJ de la Louvière

À vos votes : des générations solidaires pour « le Green side » du SRJ de La Louvière.

« Green Side, c’est le côté vert de la force » explique Pierre Vanderslycken, chargé de projets pour l’IMP provincial René Thône de La Louvière. Cette référence à l’univers des Jedi n’est pas un hasard car c’est toute une équipe de chevaliers verts qui s’est structurée autour du respect de la planète.

Depuis plusieurs années, cet institut médico-pédagogique déploie en nombre les énergies de ses jeunes et de son personnel en faveur d’un cycle vertueux de préservation de l’environnement. Après la mare pédagogique, le potager, le tri des déchets en classe et dans la cour, les animations du Good Planet Challenge – et on en passe – il y a le Green side du service résidentiel pour jeunes, projet chapeauté par Laurence Urbain, cheffe de groupe.

Et actuellement en lice pour remporter l’appel à projets « Générations solidaires », ils ont besoin de VOS VOTES pour remporter le Prix du Public et peut-être, un précieux subside.

Green Side, ce sont des enfants et des ados qui ont décidé, avec leurs éducateurs, de cultiver leur esprit écologique à tous niveaux : collation zéro déchet, fabrication de produits d’entretien ou cosmétiques écologiques, compactage, réduction de déchets, compostage, culture des légumes, utilisation raisonnée de l’eau et des énergies, bricolage et recycling mobilier…  Et hors de leurs murs résidentiels, ils assainissent leur ville, nettoient les quartiers de la Cité des Loups, ramassent les déchets et contribuent à sensibiliser la population louviéroise à respecter leur cadre de vie … et plus loin encore !

Laurent Bernèze, éducateur : « Avec les jeunes, nous allions la découverte d’environnements naturels avec des opérations contre la pollution. On part le long du canal ou aux abords des différents terrils (Terril de l’Heribu à Mons, Terril de Saint vaast, Parc de Mariemont, Parc de La Louve) ». D’autres collègues se penchent davantage sur les milieux urbains : « Nous nous concentrons par exemple sur la rue de la Grattine, la rue Saint Marin, la rue Charles Plisnier et l’Avenue Saint Maure des Fossés » complète Giuseppe Caruana, éducateur.

Ce sont ainsi près de 20 personnes hyper engagées dans ce projet qui impulsent une belle dynamique de développement durable au sein du SRJ mais aussi de l’institution, en collaboration avec les écoles primaire, secondaire et le service d’accompagnement des jeunes en âge scolaire. « Grâce à cet appel à projets, si nous sommes lauréats, nous pourrons équiper nos jeunes avec tout le matériel nécessaire : pinces de ramassage, gants adaptés, T-shirts que nous pourrions floquer, impression d’autocollants de sensibilisation à la population,… » conclut Pierre Vanderslycken. Et encore bien d’autres usages qui rendront notre planète plus verte.

Alors à vos votes via ce lien : Green Side rejoignez le côté vert de la force – Générations solidaires (generations-solidaires.be)

Toutes les informations sur ce projet : 064 236 020.