Qu’est-ce que le Centre Arthur Régniers ?

Il s’agit d’un institut médico-pédagogique (I.M.P.) organisé par la Province de Hainaut, situé dans la région de Thudinie, à Bienne-lez-Happart, dans l’entité de Lobbes.

Créé en 1962 et acquis par la Province de Hainaut en 1979, le Centre est l’un des 7 instituts médico-pédagogiques (IMP) organisés par la Province de Hainaut. 370 personnes, dont 50 enseignants, y travaillent.

Les services s’adressent aux personnes présentant des déficiences physiques et troubles moteurs dus à diverses causes : une paralysie cérébrale, des malformations cardiaques, une dysmélie (malformation d’une ou plusieurs extrémités des membres), une poliomyélite (maladie virale de la moelle épinière provoquant des paralysies), une malformation du squelette ou des membres, voire une lésion cérébrale congénitale ou acquise ou encore, une maladie neuromusculaire.

Des équipes pédagogiques, éducatives et paramédicales sont actives au sein de structures spécialisées d’accueil et d’hébergement pour adultes ainsi que d’un centre de réadaptation fonctionnelle pour jeunes, proposant aussi un hébergement adapté aux besoins de chacun.

Le service d’aide à l’intégration est quant à lui mobile, à disposition de tout jeune en situation de handicap de 6 à 12 ans.

L’IMP dispose également d’une école secondaire organisant un enseignement spécialisé de type 4.

Les équipes du Service de logements supervisés et du service d’aide à l’intégration sont compétentes pour accompagner toutes les difficultés intellectuelles, sensorielles, physiques, de comportement, … des personnes en situation de handicap.

L’une des caractéristiques de l’IMP provincial le « Centre Arthur Regniers » est le travail pluridisciplinaire autour du projet individualisé de chaque bénéficiaire.

Une attention particulière est accordée aux phases de transition, notamment le passage de l’école vers la vie d’adulte.

En dehors des projets individuels axés sur chaque bénéficiaire, des cellules pluridisciplinaires spécialisées dans un domaine de compétences spécifiques sont également actives au CAR : les cellules déglutition, vue, alimentation, adaptation, communication, …