Qu’est-ce que l’IMP provincial René Thône?

Il s’agit d’un institut médico-pédagogique (IMP) organisé par la Province de Hainaut.

Il est situé dans la région de Charleroi, à Marchienne-au-Pont.

Cet IMP est spécialisé dans les services aux personnes en situation de handicap.

Pour les jeunes:

L’IMP propose un enseignement spécialisé avec une école fondamentale et une école secondaire organisant plusieurs orientations qualifiantes.

Il dispose également d’un service d’hébergement et d’un service d’aide à l’intégration.

Pour les adultes:

Un service de logements supervisés et d’insertion socioprofessionnelle sont organisés par l’institution.

Les équipes des différents services sont respectivement compétentes afin d’accompagner le quotidien des personnes présentant une déficience mentale légère ainsi que des troubles caractériels légers ou graves nécessitant un accompagnement approprié, mais aussi pour tout type de besoins spécifiques au niveau du service d’aide à l’intégration.

L’IMP est situé dans un cadre verdoyant, au sein d’un large domaine, intégrant un terril boisé.

L’institution dispose d’une maison de campagne située à Grandrieu qui accueille les séjours des jeunes.

Historique

C’est le 1er janvier 1953 que l’I.M.P. de Marchienne-au-Pont ouvre ses portes sous l’impulsion du Député provincial René Thône.

Le but était de fournir un cadre de vie, des conditions matérielles, un environnement humain et social sécurisant à des jeunes présentant une déficience mentale ou à des jeunes manifestant des troubles du comportement.

La mission quotidienne de cette institution était déjà de les accompagner en vue de leur épanouissement et de leur intégration la plus complète possible dans la société.

Au départ, il ne s’agissait que d’un enseignement primaire.

C’est au fil du temps que la création d’une institution adaptée aux enfants présentant une déficience mentale modérée est apparue nécessaire.

La Province de Hainaut organisera alors la création de I’IMP (René Thône) de Marcinelle.

Les enfants présentant une déficience mentale légère ainsi que des troubles « caractériels » seront formés à Marchienne-au-Pont.

L’IMP de Marchienne sera également à l’origine de la création de petits ateliers qui devaient favoriser l’intégration au travail des jeunes sortant à l’époque à 14 ans de l’école.

Ce sont les embryons de ce qui deviendra Métalgroup (une entreprise de travail adapté à Marcinelle).

Les années 60 et 70 voient l’IMP se développer de manière importante :

  • Construction de 8 pavillons d’hébergement et du pavillon médical;
  • Acquisition d’une maison de campagne pour les enfants;
  • Naissance de l’école secondaire et de l’enseignement professionnel secondaire inférieur;
  • Création de 3 sections donnant accès aux métiers du bois, fer et à la maçonnerie.

Dans les années 90, l’école secondaire a de nouvelles sections: horticulture, soudure, mécanique, service aux personnes ; organisation du transport scolaire pour l’école primaire, création du Service d’Insertion socio-professionnelle.

Les années 2000 voient ensuite :

  • La création d’un SAI (Service d’Aide à l’Intégration);
  • D’un SRT (Service Résidentiel de Transition devenu depuis Service de Logements supervisés);
  • L’école secondaire inaugure de nouveaux bâtiments ainsi que la section « Hôtellerie » ;
  • Création de la 19e classe à l’école primaire ;
  • Inauguration du nouveau bloc résidentiel du SRJ et des classes didactiques en arts ménagers – buanderie.