Cette institution spécialisée est l’un des 7 instituts médico-pédagogiques (IMP) organisés par la Province de Hainaut.

C’est une institution spécialisée dans les services aux jeunes présentant une déficience mentale légère, modérée ou sévère ; des troubles du comportement, des troubles de l’apprentissage.

Situé à La Louvière, au cœur de la Cité des Loups, l’IMP provincial René Thône propose quatre types de services soutenus par un service administratif et logistique :

  • 2 écoles d’enseignement spécialisé (primaire et secondaire);
  • un Service Résidentiel pour Jeunes (SRJ);
  • un Service d’Aide à l’Intégration (SAI).

L’école primaire

Elle dispense un enseignement de types 1, 3 ou 8 permettant de rencontrer les besoins spécifiques des élèves.

L’école secondaire

Elle est organisée en 2 formes d’enseignement de façon à prendre en compte le projet personnel des élèves : forme 2 et forme 3.

Le Service Résidentiel pour Jeunes

Le SRJ accueille 70 jeunes âgés de 6 à 21 ans hébergés dans 7 lieux de vie répartis sur le territoire louviérois.

 

Le Service d’Aide à l’Intégration

Le SAI « l’Olivier » soutient l’intégration scolaire, familiale, sociale et environnementale des jeunes par la mise en œuvre de projets d’accompagnement individualisés en collaboration avec les jeunes, les familles, les écoles et le milieu associatif.

L’IMP a été fondé en octobre 1956 par Messieurs René THÔNE et Alexandre ANDRE, Députés provinciaux de la Province de Hainaut.

– 1956 : création d’un internat qui accueille 35 filles de 6 à 12 ans présentant une déficience mentale et création d’une école (libre subventionnée) primaire spéciale pour filles ; une augmentation de la population suivra jusqu’à 50 jeunes filles de 6 à désormais 14 ans ;

 création d’une seule entité administrative intégrant l’école et l’internat sous le nom « Institut Provincial Médico-Pédagogique René Thône »

– 1972 : création d’un Service d’Accueil de Jour pour Jeunes (SAJJ) qui accueille 10 filles de 6 à 21 ans présentant une déficience mentale légère

– 1973 : création d’une école secondaire d’enseignement spécialisé professionnelle, section « aide-ménagère »

– 1975 : l’hébergement peut désormais accueillir 95 jeunes filles de 6 à 21 ans, présentant une déficience mentale légère ou modérée ou des troubles du comportement

– 1976 : mixité de l’école primaire qui accueille des filles et des garçons suivant un enseignement adapté de types 1, 2 et 8

– 1980 : le service résidentiel pour jeunes devient également mixte

– 1983 : construction d’un nouveau complexe pour faire face à l’augmentation de population et au manque de locaux

– 1989 : abandon de l’enseignement de type 2 à l’école primaire

– 1993 : l’école secondaire propose deux sections : service aux personnes et hôtellerie-alimentation

– entre 1997 et 2004 : projet pilote en matière d’intégration qui permet d’ouvrir 6 maisons communautaires au sein de La Louvière

– 2004 : reconversion du Service d’Accueil de Jour pour Jeunes (SAJJ) en un Service d’Aide à l’Intégration (SAI)

– 2007 : ouverture d’une nouvelle cuisine de collectivité et création d’ateliers de formation professionnelle

– 2011 : création d’un troisième secteur de l’enseignement spécialisé professionnel « habillement »

– 2015 : construction d’une nouvelle buanderie et d’un nouveau préau.