Une seconde vie pédagogique et caritative pour vos vêtements

Apprendre son métier en oeuvrant simultanément pour la bonne cause : en voilà une belle idée !

Et Maxence André et ses collègues ont décidé de la tester à l’école secondaire provinciale d’enseignement spécialisé de Ghlin (CPESM) où il enseigne depuis septembre. Fraîchement diplômé de la Haute Ecole Condorcet, il a en effet démarré sa carrière sur son ex-lieu de stage, au sein de la section « services aux personnes ».

Collecte de vêtements à Ghlin, Rue du Temple

« J’enseigne les travaux pratiques en arts ménagers et d’entretien, au sein de la section de services aux personnes » explique-t-il « Et dans le cadre de ces cours, nous lançons un appel aux dons de vêtements, pour enseigner aux élèves à les réhabiliter pour les offrir ensuite aux personnes qui en ont besoin ».

Cette idée pédagogico-caritative lui est venue en stage justement, dans cette école où les jeunes, présentant une déficience sensorielle auditive ou visuelle, peuvent notamment apprendre un métier, en horticulture, économie (travaux de Bureau), construction (peinture du bâtiment) et enfin, dans les services aux personnes.

« Quand j’ai vu la liste des compétences nécessaires pour les élèves et qu’ils devaient être capables de laver les textiles, de les repasser mais aussi, de les raccommoder, ça m’est juste venu… comme ça ! Puisque pour pratiquer, on a besoin de vêtements alors pourquoi ne pas les travailler et les proposer, réhabilités, aux personnes défavorisées ? ». 

Maxence André a été rapidement rejoint par d’autres enseignantes de l’école : Christelle De laere, Estelle Depuydt, Romane Conséquences, Laurence Coquelet et Sylvie Harvengt.

En équipe, ils ont établi ce projet humanitaire qui concerne de toute l’école : la section travaux de bureau a réalisé les affiches, certains se chargent de la diffusion de l’appel aux dons, d’autres s’occuperont du tri des textiles donnés,…

Ce projet fait aussi appel à la générosité des grandes surfaces :

« Pour pouvoir suivre, nous avons besoin de cintres, d’adoucissant,  d’eau déminéralisée, de mannes à linge, de mannequins,… Nous avons déjà un magasin qui nous a offert du matériel, ça avance­ ! » précise-t-il.

L'équipe d'enseignants de l'école secondaire d'enseignement spécialisé de Ghlin

Et une fois que les vêtements seront prêts, ils seront livrés par les élèves eux-mêmes, emmenés par les bus scolaires dans les services d’aide aux sans-abri participants. « Nous voulons que les élèves distribuent eux-mêmes les linges, afin qu’ils puissent rencontrer les personnes qu’ils auront aidées. Cela leur permettra sans aucune doute de ressentir beaucoup satisfaction et de comprendre où finit leur travail » conclut-il.

Et un prochain exercice pratique pourrait d’ailleurs concerner la préparation et distribution de délicieux repas aux personnes défavorisées. Mais ça, c’est une autre histoire…. 

Les vêtements peuvent être déposés tout au long de l’année à l’accueil de l’école, à Ghlin (Rue du Temple, 2) entre 9h et 16h du lundi au vendredi.

Infos : 065 40 88 50.